Crédit immobilier: taux bas, est-ce toujours le moment d’emprunter?


Alors que les taux de crédit immobilier restent historiquement bas, la question se pose de savoir si c’est toujours le bon moment pour emprunter. Les conditions d’octroi se sont durcies, et les prix de l’immobilier ont fortement augmenté dans certaines zones. Analysons ensemble les opportunités et les risques liés à cette situation.

Des taux de crédit immobilier toujours attractifs

Depuis plusieurs années, les taux d’intérêt des emprunts immobiliers sont à des niveaux très bas. En février 2021, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen s’établissait à 1,13 % (hors assurance) pour une durée moyenne de 20,5 ans. Ce niveau est proche du record historique atteint en novembre 2016 (1,12 %).

Ces taux bas sont principalement dus à la politique monétaire accommodante menée par la Banque centrale européenne (BCE) depuis la crise financière de 2008-2009. L’objectif est de soutenir l’économie et la demande de crédit en maintenant des conditions de financement très favorables aux emprunteurs.

Un marché immobilier dynamique avec des prix en hausse

Ce contexte de taux bas a eu pour conséquence un dynamisme du marché immobilier français. Les volumes de transactions ont atteint des niveaux records, avec près d’1,2 million de logements vendus en 2020, malgré la crise sanitaire. Les prix ont également continué à augmenter, notamment dans les grandes agglomérations et les zones tendues.

La hausse des prix est particulièrement marquée dans certaines villes comme Paris, Bordeaux ou Lyon, où le prix au mètre carré a progressé de plus de 30 % en dix ans. Cette situation peut rendre l’accès à la propriété difficile pour certains ménages, même avec des taux d’intérêt très bas.

Des conditions d’octroi de crédit immobilier durcies

Pour faire face à un risque accru de surendettement et limiter les effets négatifs des taux bas sur l’endettement des ménages, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a émis fin 2019 des recommandations visant à durcir les conditions d’octroi des crédits immobiliers. Parmi celles-ci figurent notamment :

  • Le respect strict du taux d’endettement maximum de 33 % ;
  • La limitation de la durée d’emprunt à 25 ans maximum ;
  • La prise en compte du reste-à-vivre pour chaque emprunteur.

Ces mesures ont eu pour effet de réduire l’accès au crédit pour certains profils d’emprunteurs, notamment les primo-accédants et les ménages modestes. Par ailleurs, la situation économique incertaine due à la crise sanitaire a conduit les banques à être plus sélectives dans l’octroi de crédits immobiliers.

Emprunter en 2021: opportunités et risques

Même si les taux sont bas, emprunter en 2021 présente des opportunités et des risques. Les taux d’intérêt attractifs permettent de réduire le coût total du crédit et d’emprunter des sommes importantes. Toutefois, il convient de ne pas se précipiter et d’analyser les conditions du marché immobilier local.

En effet, dans certaines zones où les prix sont très élevés, il peut être préférable de reporter son projet d’achat ou de privilégier une location plutôt qu’un achat onéreux. Par ailleurs, la situation économique incertaine doit inciter à la prudence et à bien évaluer sa capacité de remboursement sur le long terme.

Enfin, il est important de prendre en compte l’évolution possible des taux d’intérêt. Si ceux-ci remontent à moyen ou long terme, cela pourrait avoir un impact sur les prix de l’immobilier et sur le coût du crédit pour les emprunteurs ayant opté pour un taux variable.

Conclusion: anticiper et bien préparer son projet immobilier

Pour profiter des taux bas actuels tout en limitant les risques liés à la hausse des prix et aux conditions d’octroi de crédit immobilier durcies, il est essentiel d’anticiper et de bien préparer son projet. Voici quelques conseils :

  • Définir avec précision son budget et sa capacité d’emprunt ;
  • Comparer les offres de crédit immobilier et négocier les conditions de financement ;
  • Étudier le marché immobilier local et les perspectives d’évolution des prix ;
  • Opter pour un taux fixe plutôt qu’un taux variable pour sécuriser son emprunt ;
  • Prévoir une marge de sécurité pour faire face aux imprévus (chômage, maladie, etc.).

Ainsi, malgré des taux bas toujours attractifs, il est crucial d’être vigilant et de bien évaluer sa situation personnelle avant de se lancer dans un projet immobilier en 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *